Notre magazine
S'abonner au magazine
Profession
Publié le 4 novembre 2016 à 08h00
La fin des concours d’entrée à l’IFMEM

Un arrêté pris le 9 août dernier prévoit que les nouveaux étudiants manipulateurs seront tous admis sur dossier, quelle que soit la filière, IFMEM ou lycée. Ces nouvelles dispositions prendront effet dès la rentrée 2017-2018.

Terminés les concours pour devenir manip. Un arrêté publié le 12 août [1] prévoit que, dès le 1er septembre 2017, tous les étudiants seront recrutés sur dossier, qu’ils postulent à l’entrée dans un Institut de formation de manipulateurs d’électroradiologie médicale (IFMEM), ou dans un lycée délivrant le diplôme de technicien supérieur (DTS).

Qui peut-être admis ?

Pourront être admis en première année d’études préparatoires au diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale les titulaires du baccalauréat français, ou d’un diplôme étranger équivalent, les titulaires d’un diplôme d’expertise comptable et tous les baccalauréats de technicien ; les titulaires d’un titre homologué au minimum au niveau IV ; les titulaires du diplôme d’accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université.

Les candidatures toujours possibles pendant l’année de terminale

Les élèves de classe terminale pourront aussi se porter candidats : leur admission sera subordonnée à l’obtention du baccalauréat. Enfin, les inscriptions seront également ouvertes aux candidats « justifiant d’une expérience professionnelle d’une durée de cinq ans ayant donné lieu à cotisation à la sécurité sociale ou d’une activité assimilée ». Les candidats devront toujours être âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année des épreuves d’admission.

Inscriptions sur le site Admission post bac

Les inscriptions se feront sur le site Admission post bac. La décision d’admission sera prononcée par le directeur de l’institut sur avis d’un jury qu’il constituera et présidera. Des listes d’attentes seront créées en cas de désistements.

Des dérogations

L’admission ne sera établie que pour la rentrée suivante. Des dérogations seront cependant accordées en cas de congé de maternité, de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, de rejet d’une demande de congé formation, de rejet d’une demande de mise en disponibilité ou pour la garde d’un enfant de moins de quatre ans. En outre, en cas de maladie ou d’accident, ou si l’étudiant apporte la preuve de tout autre événement grave lui interdisant d’entreprendre ses études au titre de l’année en cours, un report pourra être accordé par le directeur de l’institut de formation. À titre transitoire, les personnes ayant bénéficié d’un report antérieurement à la publication du présent arrêté en conserveront le bénéfice pendant la durée pour laquelle ce report avait été octroyé. Toute personne ayant bénéficié d’un report d’admission devra, trois mois avant la date de rentrée, confirmer son intention de reprendre sa scolarité à la rentrée suivante.

Certificats médicaux obligatoires

Pour une admission définitive, l’étudiant devra fournir, au plus tard le jour de la rentrée, un certificat médical « attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession de manipulateur d’électroradiologie médicale. Ce certificat devra mentionner que la numération globulaire et la formule sanguine sont normales et attester notamment de l’absence de contre-indication à l’utilisation d’appareils d’imagerie par résonance magnétique (IRM) ». Au plus tard avant le début du premier stage, l’étudiant devra avoir fourni « une attestation médicale de vaccination justifiant la preuve de l’immunisation contre les maladies à prévention vaccinale prévues à l’article L. 3111-4 du Code de la santé publique ».

Virginie Facquet

Retrouvez notre dossier complet dans Manip info 99

[1] Arrêté du 9 août 2016, « relatif à l’admission dans les instituts préparant au diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale », publié au Journal officiel n° 0187 du 12 août 2016. Il abroge à compter du 1er septembre 2017 les dispositions relatives à la formation de manipulateur d’électroradiologie médicale de l’arrêté du 23 décembre 1987 relatif à l’admission dans les écoles préparant aux diplômes d’État d’ergothérapeute, de laborantin d’analyses médicales, de manipulateur d’électroradiologie médicale, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure-podologue et de psychomotricien, modifié par l’arrêté du 2 juin 2010.

Flux RSS des nos actualités Partager cet article sur Facebook

Commentaires 5 commentaires de nos lecteurs

Sim02
le 07/12/2016 à 14h34

Quel dommage !

Même si les épreuves écrites sont, normalement, inutiles car redondantes par rapport aux épreuves du Bac, les épreuves orales à l’entrée me semblaient très intéressantes :

  • donnant une chance au postulant de montrer sa motivation ou sa maturité pour intégrer plus facilement ce milieu professionnel, parfois malgré ses notes des matières scientifiques,
  • permettant à l’encadrement de cibler les profils qui perdent leur temps à s’engager dans cette voie. Pour éviter les abandons en cours de formation et former des professionnels qui ont plus de chance d’aimer leur métier.

En clair, les Instituts de formation perdent ici des indicateurs qui les aidaient à exercer leur métier.
Sur quoi vont-ils se baser désormais dans un dossier ? Notes globales pendant les années de lycée, surtout de physique et bio, absentéisme ou bavardage lors des cours (ai-je toujours le droit d’être diplômé ?!)...
Ça fait rêver.

Signaler un abus
J. COMTE
le 04/11/2016 à 20h44

Il n’a jamais été prouvé qu’une sélection par concours apporte de meilleurs résultats qu’une sélection par dossier. Tout dépend des critères de séléction, et non du mode de sélection en tant que tel.

Signaler un abus
Véro
le 04/11/2016 à 16h35

Et pourquoi un concours pour les autres professions paramédicales ?
Bizarre cette uniformisation ?

Signaler un abus
Coudefrin
le 04/11/2016 à 14h15

Le nivellement par le bas a encore frappé.

Signaler un abus
Laurent
le 04/11/2016 à 11h58

Il était temps d’uniformiser le mode d’admission car sur Marseille par exemple, on pouvait rentrer soit sur dossier en DTS soit par concours en passant par la 1re année de médecine en plus des 3 ans pour le DE.

Signaler un abus
Derniers commentaires
Manips radios, une profession de plus en plus négligée, abaissée, dénigrée et sans aucune (...)
merci de votre analyse mais ne terminez pas seulement sur le sol français, moi je (...)
Bonjour, je voulais simplement vous signaler mon mécontentement par rapport à la hausse (...)
Articles les plus populaires
Lien du mois
Mon manip-info
E-mail
Mot de passe
Retrouvez notre nouveau site internet www.docteurimago.fr