Notre magazine
S'abonner au magazine
Études scientifiques
Publié le 10 novembre 2016 à 08h00
Les chiens nous comprennent-ils ?

Comment les chiens analysent-ils le langage de leur maître ? Des chercheurs hongrois se sont intéressés à la question et ont analysé les cerveaux des toutous à l’IRM. Il semblerait que ces derniers comprennent les mots en plus des intonations.

Les chiens sont-ils capables de comprendre le langage humain ? Pour élucider ce mystère, des chercheurs hongrois ont réalisé une étude publiée dans le magazine américain Science. Grâce à l’IRM, ils ont constaté que le cerveau des chiens s’activait non seulement à l’intonation de la voix humaine mais aussi aux mots eux-mêmes.

Les chercheurs ont analysé les images cérébrales de 13 chiens installés dans une IRM

Pour savoir comment nos fidèles compagnons comprennent la parole humaine, des neuroscientifiques de l’Université Eötvös Loránd, à Budapest, ont analysé les images cérébrales de 13 chiens de quatre races différentes. Les animaux ont été entraînés à rester immobiles dans l’IRM alors qu’ils écoutaient des enregistrements de la voix de leur maître.

Les chiens ont entendu des mots de félicitations et des mots insignifiants sur un ton neutre ou joyeux

« Les chiens ont entendu des mots de félicitation sur un ton joyeux puis sur un ton neutre, explique Anna Gabor, l’auteur de l’étude. Ils ont également entendu des mots vides de sens pour eux, prononcés avec les deux intonations. Nous avons ensuite étudié les zones du cerveau qui différenciaient les mots et les intonations. » Les chercheurs ont alors observé que, tout comme les humains, les chiens utilisent l’hémisphère gauche de leur cerveau pour analyser les mots et l’hémisphère droit pour analyser l’intonation de la voix.

Un fonctionnement cérébral semblable celui des humains

Lorsque les chiens entendaient un mot de félicitation prononcé sur un ton joyeux, le système de récompense s’activait dans leur cerveau : « Cela prouve que le chiens réagissent plus quand le mot est assorti au ton de la voix. Ils sont donc capables de différencier le mot et l’intonation, mais ils peuvent aussi combiner les deux pour en interpréter correctement le sens. Ce fonctionnement est semblable à celui d’un cerveau humain », note le neuroscientifique Attila Andics. Grâce à cette étude, les chercheurs espèrent améliorer la communication entre les humains et les chiens, et ouvrir de nouvelles perspectives sur les origines du langage.

Carla Ferrand
Flux RSS des nos actualités Partager cet article sur Facebook

Commentaires Soyez le premier à déposer votre commentaire

Derniers commentaires
Manips radios, une profession de plus en plus négligée, abaissée, dénigrée et sans aucune (...)
merci de votre analyse mais ne terminez pas seulement sur le sol français, moi je (...)
Bonjour, je voulais simplement vous signaler mon mécontentement par rapport à la hausse (...)
Articles les plus populaires
Lien du mois
Mon manip-info
E-mail
Mot de passe
Retrouvez notre nouveau site internet www.docteurimago.fr